POUR CÉLÉBRER LES NOUVELLES MAMANS, ET NOTRE NOUVEAU SITE BEAU COMME UN CAMION, ON VOUS OFFRE LA LIVRAISON SUR VOS COMMANDES! J'ai compris !

Comment prendre soin des mamelons douloureux pendant l’allaitement ?

MAMELONS DOULOUREUX CREVASSE ALLAITEMENT SOLUTION CONSEIL CICATRISATION POSITION ALLAITEMENT MILKEE

Allaiter un bébé peut provoquer de nombreuses sensations nouvelles ! Cependant, celles-ci ne devraient pas comprendre les mamelons douloureux ! Si vous ressentez ne serait-ce qu’une gêne lorsque vous mettez votre bébé au sein, prévenez votre conseiller en lactation le plus tôt possible. Recevoir des soins suffisamment tôt vous permettra alors d’augmenter vos chances de résoudre ce problème rapidement avant qu’il n’empire, et éviter des effets indésirables ou traumatismes à long terme.

Mamelons douloureux : les causes.

L’allaitement peut entraîner des traumatismes au niveau des mamelons chez certaines femmes, surtout lorsque la prise du bébé n’est pas bonne. Dans d’autres cas, les mamelons peuvent saigner et la peau craqueler en raison d’une infection fongique du mamelon et de l’aréole, que l’on appelle candidose ou Candida Albicans.

Comment prévenir les douleurs?

Surveillez vos mamelons ainsi que votre poitrine avant et après avoir allaité votre bébé. Vos mamelons doivent avoir une tonicité et une couleur normale. De plus, ils doivent maintenir leur forme, surtout après la séance d’allaitement.

Si vous avez déjà saigné des mamelons ou du tissu aréolaire, vous devrez déterminer d’où provient exactement ce sang. Il y a peut-être un craquèlement au niveau du mamelon ou une déchirure le long de la ligne sur laquelle le mamelon s’insère dans l’aréole appelée fissure.

Parfois, l’extrémité du mamelon est sensible et devient rouge à cause de la langue de votre bébé qui frotte sur ce dernier. Dans les deux cas, les traitements seront les mêmes

Bon positionnement + mise au sein de bébé = clé de votre guérison et fin des crevasses d’allaitement !

Une mise au sein optimale et le bon positionnement de votre bébé lors de l’allaitement sont des éléments essentiels pour guérir.

Voici quelques conseils pour y parvenir :

  • Adoptez une bonne façon de mettre votre enfant au sein ainsi qu’un bon positionnement. Utilisez un coussin pour vous soutenir vous au niveau du dos et un autre pour soutenir votre bébé.
  • Vérifiez que l’ouverture de la bouche de votre enfant soit suffisamment grande pour être accrochée à votre poitrine correctement et bien au-delà de la pointe du mamelon.
  • Détendez-vous dès le début de l’allaitement. Vous pouvez par exemple prendre de grandes inspirations et détendre vos épaules et votre dos, afin de laisser votre enfant se détendre lui aussi.
  • Utilisez une crème pour mamelon naturelle comme la Lanoline. Appliquez-la sur la zone du mamelon après chaque allaitement ou après chaque utilisation du tire-lait. Vous n’aurez pas besoin de l’essuyer avant d’allaiter à nouveau votre bébé.
  • Vous aurez probablement besoin d’appliquer une petite quantité de pommade antibiotique afin de lancer le processus de guérison. Toutefois, vous devrez nettoyer vos mamelons de cette crème avant d’allaiter à nouveau ou d’utiliser le tire-lait.

En suivant ces quelques conseils, vous devriez ressentir une douleur de moins en moins aigüe à chaque nouvelle tétée. La première ou les deux premières minutes peuvent être pénibles, mais après 15 à 30 secondes, la douleur devrait diminuer.

Autres astuces…

Si les quelques conseils que nous vous proposons ci-dessus ne suffisent pas pour apaiser votre douleur, vous pourriez également essayer les solutions suivantes, qui pourraient vous soulager :

  • Masser un peu de lait maternel sur votre mamelon après la tétée ;
  • Utiliser des disques de coton imprégnés de gel apaisant entre les boires ;
  • Utiliser des coquilles d’allaitement, afin de permettre à l’air de circuler autour du mamelon et ainsi participer à la guérison ;
  • Utiliser des protège-mamelons pendant l’allaitement ;
  • Utiliser les pads réparateurs
  • Utiliser les pads froids calmants
  • Envisager d’utiliser le tire-lait plutôt que d’allaiter pendant quelques jours.

Si ces traitements ne vous aident pas dans les deux à trois jours qui suivent, vous devrez contacter votre médecin traitant. En effet, celui-ci pourra vous prescrire des crèmes ou pommades adaptées, afin de vous aider à guérir.

Parlez-en également à votre conseiller en lactation pour obtenir des conseils sur les options qui pourraient correspondre le mieux à vos besoins.

Rappelez-vous qu’allaiter ne doit pas être un moment de souffrance ! Faites-vous aider pour traiter votre douleur et ainsi vous assurer que l’allaitement reste un moment agréable et privilégié avec votre bébé.

Laisser un commentaire